Sélectionner une page

Les hauts-de-France est l’une des régions les plus riches en monuments historiques en France. Séjourner dans notre hôtel proche de Compiègne signifie profiter sereinement de ces lieux riches en histoires et en culture. Parmi ces monuments, on peut citer le Palais de Compiègne : une ancienne résidence royale et impériale qui se trouve dans l’Oise. Voyons dans un premier temps l’histoire du palais de Compiègne et ensuite, nous allons évoquer ses spécificités.

Historique du Palais de Compiègne

Pour mieux connaître l’Oise, nous vous proposons un agréable séjour dans notre hôtel avec piscine. Le palais de Compiègne était une résidence royale au 14ème siècle. L’histoire commence le jour où le roi Charles V a décidé en 1374 de racheter un terrain que Charles de Chauve avait vendu aux religieux de Saint-Corneille. L’objectif était de bâtir un nouveau château royal. Le roi commença alors la construction du palais mais il n’a pas pu la finir dû à son décès en 1380. Toutefois, le palais a pu être construit par ses descendants. Il faut attendre l’année 1728 pour que le roi Louis XV s’installe au palais après que son père Louis XIV l’a laissé inoccupé durant 10 ans. Le jeune roi le réaménage et l’agrandit sous la direction de l’architecte Jacques Gabriel de 1736 à 1740. Depuis Napoléon 1er, le palais est devenu un lieu où séjournent des souverains venus de différents pays l’Europe. C’est également dans ces appartements qu’il a rencontré et accueilli diverses personnes sont sa seconde femme, l’impératrice Marie-Louise. Aujourd’hui, le château fait partie du patrimoine de l’Etat Française.

Les spécificités du Palais de Compiègne

Notre hôtel est idéalement situé pour vous permettre de visiter le palais de Compiègne sans problème. Nombreux sont les objets extraordinaires qui se trouvent dans ce monument : des sculptures emblématiques, des décors historiques, l’architecture ancienne, les chambres des rois, etc.

Les palais impériaux comprennent quatre appartements principaux qui sont : les appartements de l’empereur, ceux de l’impératrice, ceux du roi de Rome et ceux du prince dits double. Les objets d’art tels que les statues et les autres éléments de décoration illustrent la vie de la cour à l’époque napoléonienne. L’époque royale et le second empire ne sont pas en reste dans cette illustration.

Ce palais abrite aujourd’hui le musée national de la voiture et du tourisme. Inauguré en 1927 par le ministre de l’Instruction Public et des Beaux-Arts Edouard Herriot, ce musée a été créé grâce à la collaboration avec le Tourning Club de France.

Le musée a pour thème l’histoire de la locomotion routière depuis les origines de l’attelage jusqu’aux débuts de l’aventure automobile. On y trouve des collections automobiles, chariots et traîneaux sur 3200 m² d’espace muséal.

Le parc et les jardins du palais impérial constituent un parc historique paysager de 700 hectares. Le remarquable jardin est l’œuvre de Berthault au temps de l’empereur Napoléon 1er au 19è siècle. Le charmant jardin des roses avec plusieurs familles de cette belle plante, l’allée des Beaux-monts du palais jusqu’à une distance de 5 km à l’entrée de la forêt, les splendides fleurs de différentes couleurs à l’entrée, l’incontournable hêtre pourpre de Napoléon III âgé de 160 ans ainsi que des sculptures marquantes du second empire.